Actualisation des indicateurs de santé périnatale des Bruxellois

L'Observatoire de la Santé et du Social a actualisé les indicateurs de santé périnatale des Bruxellois (sur la période 1998-2017).

Les indicateurs de santé périnatale concernent, entre autres, le nombre de naissances, le taux de natalité, les différentes composantes de la mortalité foeto-infantile, la fréquence de la prématurité, du faible poids de naissance, des naissances multiples et la fréquence des césariennes. Les naissances/accouchements sont également analysés selon différentes caractéristiques de la mère/des parents comme la nationalité à l'accouchement, l'état d'union ou le nombre de revenus du travail dans le ménage.

De manière générale, on constate que la plupart des indicateurs sont restés stables sur la période 2000-2017: en 2017, 18 392 naissances bruxelloises (vivantes et mort-nés) ont été enregistrées, ce qui correspond à un taux brut de natalité de 15,3 naissances pour 1 000 habitants, un taux qui n'a pas évolué depuis 2000 (15,3 naissances pour 1000 habitants).

La mortalité foeto-infantile est restée également stable sur la période 2008-2017, avec un taux de 10,1 décès pour 1 000 naissances (vivantes et mort-nés) en 2008 et un taux de 11,0 décès pour 1000 naissances (vivantes et mort-nés) en 2017 (la référence est faite à 2008, car depuis cette année-là, l'âge gestationnel à prendre en compte dans la définition des mort-nés à inclure a été réduite, passant de 24 semaines à 22 semaines (AR du 17 juin 1999), ce qui a eu pour impact une augmentation du nombre de mort-nés enregistrés chaque année.

Des évolutions dans le temps sont cependant observées pour certains indicateurs: l'âge de la mère au moment de l'accouchement, entre autres, augmente au fil des années. En 2017, presque 1 femme sur 3 qui accouche est âgée de 35 ans ou plus. Cette proportion est passée de 17,8 % en 2000 à 28,3 % en 2017.

Un peu plus de la moitié des nouveau-nés en 2017, ont une mère de nationalité non belge. Ce pourcentage a augmenté au fil des années, passant de 46,9 % en 2008 a 53,5 % en 2017. La proportion d'accouchement des mères non belges originaires de l'Europe des 28 représente à peu près un quart des accouchements en 2017, et cette proportion a régulièrement augmente, passant de 15,6 % en 2000 a 24,6 % en 2017.

Une description plus detaillée et des analyses plus approfondies et commentées de ces indicateurs peuvent être trouvées dans le dossier "Naitre Bruxellois(e)-lndicateurs de santé périnatale des Bruxellois(es) 2000-2012 », publié en 2015.
Vous pouvez trouver également certaines données par commune dans la série des publications "Zoom sur les communes - édition 2016".
 

Consulter: